IMG_20200130_123915_623.jpg

 

 

 

Mon père était un criminel. Je ne sais pas qu'est-ce qu'il a fait, j'ai du payer sa facture durant vingt-trois ans car je suis allée à la police dénoncer un crime qui a eu lieu en 1996 à Paris. Ce réseau a essayé de me tuer. J'ai été hospitalisée durant deux mois afin de sauver ma peau. Durant mon hospitalisation j'ai passé une grande partie de mon temps à peindre et à écrire. A l'hôpital on m'a fait avorter sans que le sâche, cependant j'ai pris concience lorsque j'ai dessiné deux arbres : un grand et un petit et qu'un patient m'a interrogée : C'est ton fils? Avec la grande dose de médicaments que l'on m'a donné il était compliqué de donner la lumière. C'est pourquoi je peins et je dessine des arbres sous toutes leurs formes et couleurs.

Statement

L'arbre c'est aussi le sexe de l'homme. Des lignes qui se répètent et se reproduisent. En sortant de l'hôpital, j'ai terminé mon stage chez l'imprimeur et typographe M. Jeanne, puis je suis rentrée à Mexico où je suis restée alitée et j'ai fait la fête durant 1 an. Par ailleurs, je me suis battue pour légaliser l'avortement dans cette ville. Ce combat me tenait à coeur car même s'il n'est pas légal, les femmes avortent et mettent leur vie en danger.

 

D'autre part, un cadre permet de réaliser l'acte de manière hygiénique. Un avortement sera toujours un évèment triste même s'il est voulu. En 2006, je suis revenue à Paris. Dès mon entrée sur le territoire j'ai été repérée par ce réseau qui me l'a fait savoir. Depuis je me bats contre eux pour survivre. Mon art et mon écriture ont été le moyen de ne pas mourir dans le silence et de communiquer avec les médias afin de me battre pour un Monde meilleur, un Monde juste ainsi que pour que les homosexuels et les transexuels puissent vivre leur vie à la lumière du jour, qu'ils puissent adopter et jouir sans faute ou culpabilité. Je rêve d'un monde où ils peuvent s'afficher sans subir de la discrimination. Cela fait 23 ans que je suis un soldat underground. Je prone pour l'amour sans douleur et sans souffrance. Pour l'amour juste. Aimer avec justesse s'apprend en travaillant sur soi soi-même. 

Au cours de mes combats, j'ai pris concience que suis une psychosorcière catholique. Je préfère être une sorcière qui se bat contre des monstres au lieu d'une putain possédée par le diable. A plusieurs reprises au Mexique comme en France on m'a dit d'aller me faire exhorciser à cause de mes combats : mes idées et ma liberté. Je fréquente des prêtres et des soeurs. Je fais des retraites afin d'avoir une vie spitituelle riche et un coeur vierge qui pardonne sans rage et sans colère. Pour ce coeur je me suis autorisée à ressentir toutes les émotions denses de mon passé que j'anestésiais à travers la drogue et l'alcool.

 

Grâce à mon travail sur moi-même j'ai appris à aimer, et surtout, à m'aimer pour pouvoir aimer en me connectant à l'amour et à la vie. Le fil conducteur de mon oeuvre picturale et de mes manuscrits sont l'amour. Dans mon oeuvre, vous trouverez des lignes et des points : le début de l'humanité : la création de l'Homme. Dans cette planète tout est ligne ou creux : point. Lors de la lecture du livre Les laberynthes de la solitude j'ai compris qu'avec la ligne je pouvais me battre : mon épée. C'est alors que j'ai commencé à écrire et à peindre puis à sauver le Monde en me sauvant. Dans mes livres, je raconte mon histoire. Vous trouverez également beaucoup de vitrines : j'ai vécu derrière celle-ci pendant 23 ans jusqu'à ce que je l'ai cassée. J'étais comme ces déesses indiennes vivantes. Dans mon oeuvre il y a également beaucoup de graffitis. Pour moi c'est la rue. Les enfants et adultes dans la rue.

Dans mes dessins et monotypes vous trouverez également des coeurs sous toutes ses formes. Ayant vu Jésus sur sa croix souffrant à cause de sa crucifiction, avec sa couronne d'épines, ses clous, le sang, j'ai décidé que mon symbole serait le coeur car il représente l'amour pur sans aucune ambiguité. Il m'est arrivé de voir Jésus avec un coeur. L'amour pur est l'amour sans douleur. J'ai été une enfant et un adulte très aimée. Trop et avec beaucoup de douleur.

 

J'ai vécu dans l'obscurité et le silence les plus absolus durant vingt-trois ans. Depuis quelques mois la lumière est rentrée dans ma vie. Aujourd'hui je suis connectée à l'amour, l'abondance et à la vie tout en ayant concience sur comment et pourquoi je génère mon auto-réalité. Je me situe dans le monde des symboles à travers lesquels l'inconscient collectif s'exprime. Pour être près de Dieu, j'écoute mon inconscient. Pour moi Dieu est amour aussi simple que cela. Quand deux personnes s'aiment Dieu est là.